Rejoignez moi sur mes réseaux sociaux, et sur ma chaine youtube !

7 qualités relationnelles de l’entrepreneur

Améliorez votre communication et apprenez à développez votre réseau !

7 qualités relationnelles de l’entrepreneur

Homme s'habillant pour entreprendre

Vous êtes-vous déjà demandé quelles étaient les qualités d’un entrepreneur ? On parle souvent d’argent et de connaissances. Mais si c’était bien plus simple que cela ? Si je vous disais que n’importe qui peut devenir entrepreneur, que diriez-vous ? Si je vous disais que les principales qualités d’un entrepreneur se trouvent dans sa psychologie ?

Je m’appelle Arthur du blog Devenir Entrepreneur et je remercie Guillaume de m’avoir donné l’opportunité d’écrire sur son blog. Guillaume a pour habitude de vous parler des compétences relationnelles. Je vais garder ce thème et le transposer dans le domaine de l’entrepreneuriat. Ça tombe bien dans la mesure où un entrepreneur, c’est  80% de mindset (état d’esprit) et seulement 20% de stratégies.

Ce n’est pas moi qui le dis mais Tony Robbins. Pour ceux qui ne le connaissent pas, Tony Robbins est certainement le coach en développement personnel  / business / leadership le plus prisé au monde. Il a en effet accompagné tous types de personnalités comme Bill Clinton, Anthony Hopkins, Serena Williams ou avant eux, Nelson Mandela, Princesse Diana et Mère Theresa.

Comme vous suivez Guillaume, vous avez dû remarquer ici que je viens d’appliquer le principe d’autorité. Je viens de légitimer tout ce que je vais vous dire par la suite en citant une référence mondiale qui a accompagné les plus grands leaders de ce monde.

Bien évidemment, le mindset d’un entrepreneur ne se limite pas à ses qualités relationnelles. En effet, il y a également les qualités mentales telle que la persévérance, la motivation, la résilience à l’échec ou encore la responsabilité. Pour autant, les qualités relationnelles représentent une part importante de la réussite d’un entrepreneur. Permettez-moi de vous en présenter 7. Vous remarquerez que toutes ces qualités sont interdépendantes et qu’elles se développent toutes en même temps.

 

 

1. L’ouverture d’esprit, une qualité importante pour l’entrepreneur

 

L’ouverture d’esprit permet à l’entrepreneur d’étoffer son réseau, d’être à l’écoute des opportunités qui se présentent sur son chemin. Pendant que certains attendent que les opportunités apparaissent, l’entrepreneur créé des opportunités. Les opportunités se trouvent hors de votre zone de confort et l’ouverture d’esprit vous permet justement de sortir de celle-ci.

Un entrepreneur est une personne qui créé de la valeur pour les autres. J’entends par « autres » toutes les parties prenantes de son business. Il peut s’agir de clients, de fournisseurs, de salariés, de partenaires ou encore d’associés. L’ouverture d’esprit est un prérequis pour entretenir des relations de qualité avec toutes ces personnes. Elle permet à l’entrepreneur d’être à l’écoute afin de s’adapter aux différentes demandes et d’y apporter les meilleures réponses possibles.

L’ouverture d’esprit est une qualité qui vous mettra dans les meilleures dispositions pour faire face aux différents obstacles de votre vie et qui vous permettra donc de résoudre plus facilement des problèmes.

Comment développer son ouverture d’esprit ? En s’intéressant aux autres. Posez des questions et mettez-vous à la place de votre interlocuteur. Sans jugement. Dites-vous simplement qu’il a quelque chose à vous apprendre.

L’œil ne voit que ce que l’esprit est prêt à comprendre.

Henri Bergson

 

 

2. Le leadership

 

La qualité de leadership : femme expliquant à son équipe

Un entrepreneur est un leader plus qu’un manager. En tous cas, ce doit être l’une de ses qualités. Qu’est-ce que le leadership ? Selon moi, le leadership constitue la partie humaine du management qui consiste à exercer une influence positive sur les autres. Le leadership suppose une relation de dépendance entre le leader et son collectif. Le leader dépend de son collectif et le collectif dépend de son leader.

Un(e) entrepreneur(se) doit développer son leadership dans la mesure où il doit augmenter l’influence qu’il exerce aussi bien sur les personnes qui sont sous sa responsabilité que sur les personnes qui l’entourent. Un entrepreneur donne envie aux autres de le suivre en vue de la réalisation d’un objectif commun.

Autant, vous pouvez vous autoproclamer « manager » car c’est écrit ainsi dans la hiérarchie de l’entreprise. Autant il est impossible de s’autoproclamer leader. C’est pour cette raison qu’on parle souvent de leader naturel dans un groupe. Il s’agit selon moi d’un pléonasme dans la mesure où un leader est par définition naturellement désigné.

Un entrepreneur a donc la mission d’inspirer, protéger et informer les personnes qu’il mène.

Comment améliorer son leadership ? En montrant l’exemple. Plutôt que de demander à quelqu’un de faire quelque chose pour vous, faites-le avec lui. Un manager dirige, un leader agit avec ses collaborateurs.

Le leadership ne s’apprend pas dans les écoles de management, c’est une affaire d’instinct et de conscience.

Vikas Swarup

 

 

3. L’honnêteté

 

L’honnêteté est l’une des qualités relationnelle indispensable pour l’entrepreneur. Pour quelle raison ? Parce que l’honnêteté conduit à la confiance. Dans une entreprise ou un business quel qu’il soit, la confiance est un pilier fondamental. Sans confiance, vous ne pouvez pas embarquer des salariés ou des partenaires dans votre projet. Sans confiance, vous ne parviendrez pas à convaincre un client de travailler avec vous.

Avant d’être entrepreneur, j’avais cette idée en tête qu’il fallait bluffer, mentir pour réussir dans les affaires. Qu’il fallait absolument gagner dans des négociations. Je me suis cependant aperçu avec ma petite expérience que c’est l’honnêteté qui fonctionne le mieux. L’objectif dans une négociation est d’obtenir un deal gagnant-gagnant. Si une des deux parties se sent flouée, alors la relation sur le long terme peut en pâtir.

Le fait d’être honnête donnera envie à des gens de travailler avec vous sur le long terme. Il vaut mieux les prévenir si vous avez des doutes ou des problèmes plutôt que de mentir ouvertement ou de ne rien dire.

Bref, l’honnêteté conduit à la confiance qui est la base d’une relation humaine de qualité et donc du succès d’une entreprise. N’oublions pas que le succès d’une entreprise est déterminé par les hommes et les femmes qui la composent. L’entrepreneur doit donc faire preuve d’honnêteté vis-à-vis de toutes ces personnes. En fait, l’honnêteté est une brique du leadership.

Comment améliorer son honnêteté ? Pensez toujours à votre relation sur le long terme. Ayez conscience que votre interlocuteur préfèrera entendre une vérité difficile plutôt qu’un mensonge. Peut-être pas sur le court terme, mais sur le long terme c’est toujours gagnant.

Être honnête c’est pratique, parce qu’on n’est pas obligé de se souvenir de ce que l’on dit.

Mac Brown Rita

 

4. La flexibilité, qualité indispensable de l’entrepreneur

 

Un entrepreneur fait preuve de flexibilité. Il s’adapte à n’importe quelle situation. L’échec fait partie du quotidien de l’entrepreneur. Il doit donc être en mesure de trouver des solutions et de changer d’approche lorsqu’il rencontre un obstacle.

Dans le monde des start-up, on parle beaucoup de « pivot ». On appelle « pivot » le changement de direction opéré par une entreprise qui s’adapte à la demande du marché et de ses clients. En fait, beaucoup de start-up ou d’entreprises ne fonctionnent pas, non pas à cause d’une mauvaise idée. Mais plutôt parce qu’elles n’ont pas su revenir sur leur idée initiale qui n’était pas adaptée. Plutôt que de changer le cap, elles ont décidé de persister. La détermination est une belle qualité chez l’entrepreneur. Mais attention à ne la confondre avec l’obstination.

On retrouve ici encore une fois la complémentarité avec les qualités relationnelles présentées jusqu’ici. En effet, l’ouverture d’esprit de l’entrepreneur lui permettra de faire preuve de flexibilité et d’adapter son produit aux demandes de son marché.

Comment améliorer sa flexibilité ? Soyez à l’écoute et tentez des choses. Il vaut mieux tenter des choses rapidement qui ne fonctionnent pas que de s’entêter dans la mauvaise direction et de perdre beaucoup de temps.

Si les opportunités ne frappent pas à votre porte, construisez une nouvelle porte.

Milton Berle

 

 

5. L’écoute

 

Je sais que Guillaume vous a déjà parlé plusieurs fois de l’importance de l’écoute pour améliorer vos qualités relationnelles. Les qualités de l’entrepreneur n’échappent pas à la règle.

Je parlerais même ici d’écoute active. L’entrepreneur doit être en mesure de comprendre les besoins de son interlocuteur. Pour cela, il doit donc poser les bonnes questions, se taire et écouter. La qualité de son écoute lui permettra de reformuler correctement et de s’assurer de bien comprendre les besoins exprimés. C’est ainsi qu’il est en mesure de trouver les solutions appropriées.

L’écoute permet de comprendre ce qui se passe au sein de l’entreprise. Les collaborateurs rencontrent-ils des difficultés ou des problèmes ? Ont-ils des besoins non satisfaits ? L’écoute permet de comprendre les besoins du client. Dans le cas de mon entreprise, l’enjeu est par exemple de bien comprendre les fonctionnalités attendues sur mon application mobile.

Dans toute situation, quel que soit le domaine, la résolution d’un problème passe par le bon diagnostic, qui lui dépend d’une écoute active.

Comment développer sa capacité d’écoute ? En enchainant les conversations, en parlant à du monde et en posant beaucoup de questions.

Les consommateurs ont toujours raison. Mais si vous ne les écoutez pas, votre produit ne le fera pas non plus.

Oli Gardner

L'écoute comme qualité de l'entrepreneur

 

6. L’empathie

 

L’empathie, ce n’est pas seulement porter de l’attention aux autres. C’est également la capacité à les comprendre en profondeur.

L’empathie permet à l’entrepreneur de se connecter en profondeur avec ses interlocuteur afin d’instaurer une connexion forte. L’entrepreneur fait passer l’intérêt de son interlocuteur avant son intérêt personnel ou le profit. L’objectif ? Répondre pleinement aux attentes. Une des principales missions de l’entrepreneur est d’apporter de la valeur aux personnes qu’il côtoie.

Comment développer son empathie ? Développez votre capacité d’écoute, posez les bonnes questions et mettez-vous sincèrement à la place de votre interlocuteur.

L’un des secrets du succès, c’est la faculté de se mettre à la place de l’autre et de considérer les choses de son point de vue autant que du nôtre.

Henry Ford

 

 

7. La communication interpersonnelle

 

Je vous ai parlé à plusieurs reprises au cours de cet article de l’importance des relations entre les différentes parties prenantes. En effet, l’entrepreneur doit maitriser sa communication interpersonnelle. Les personnes qui vivent la vie qui les inspire sont des communicants hors pair.

Je me suis aperçu depuis le début de mon aventure entrepreneuriale que 90% des problèmes émanaient d’une mauvaise communication. En effet, il existe une différence entre ce que vous dites et ce que l’interlocuteur comprend. Il faut donc s’assurer d’être sur la même longueur d’ondes.

C’est une qualité primordiale pour un entrepreneur. Il met en place un plan d’actions très précis pour son activité et doit s’éviter au maximum de s’en éloigner. Or des problèmes de communication sont si vite arrivés.

Comment développer sa communication interpersonnelle ? En développant chacune des 6 premières qualités relationnelles de cet article.

La qualité de notre communication est déterminée non par la manière dont nous disons les choses, mais par la manière dont elles sont comprises.

Andrew Grove

 

Je me permets d’illustrer les différentes qualités relationnelles que je viens de vous présenter avec un exemple personnel qui m’est arrivé. Je le trouve très parlant car le problème est survenu à cause d’une mauvaise communication et la solution a été trouvée grâce à une bonne communication. Cette histoire mêle aussi des brins d’empathie, d’écoute, d’ouverture d’esprit et d’honnêteté.

 

 

Bonus : Mon histoire personnelle

 

La situation initiale

Souhaitant créer une start-up et n’ayant aucune connaissance du digital, je me suis associé avec un serial entrepreneur spécialiste du web. Je lui ai donc cédé une part importante du capital de ma société en échange de son implication en tant que directeur informatique. Cependant, étant lui-même serial entrepreneur, il ne pouvait pas s’impliquer comme je le souhaitais dans le projet. Concrètement, je m’y consacré à 100% alors qu’il était à 1%.

Vous voyez déjà la première erreur ? Je cherchais une personne prête à s’impliquer et devenir mon associé et

Conflit entre associés

 lui souhaitait simplement être un investisseur et apporter son expertise. Je ne lui en veux pas du tout et je prends la responsabilité de ce quiproquo. J’aurais dû faire preuve de plus d’écoute afin de réellement comprendre ce qu’il cherchait.

Au début, nous avons fait avec mais à un moment donné, le besoin d’avoir un associé pour s’occuper de la partie technique s’est fortement fait ressentir. Le problème, j’avais « lâché » trop de part à mon associé pour trop peu d’implication. J’ai donc dû lui demander de partir.

 

La résolution du problème

Comment ai-je fait ? En communiquant, en faisant preuve d’empathie et d’honnêteté. Je lui ai dit que je comprenais sa situation. Qu’il avait plusieurs entreprises. Qu’il venait de reprendre un travail pour remettre de l’argent de côté. Et qu’il ne pouvait donc pas s’impliquer comme je le souhaitais.

Et en même temps, je lui ai dit ce dont j’avais vraiment besoin : un associé impliqué et qui travaille pour l’entreprise. J’avais besoin d’accélérer pour moi aussi pouvoir vivre de mon activité. Il a donc accepté de vendre l’intégralité de ses parts sans faire d’histoire. Nous nous sommes quittés en très bon terme (bien que nous ne soyons plus en contact aujourd’hui).

Je viens de vous délivrer la version courte. Mais il y a eu également une forte période de stress. Comment allais-je gérer cette discussion ? Comment allait-il réagir ? Dans quoi allions-nous nous embarquer ? Finalement, j’ai bien préparé cette discussion (comme une présentation orale) et tout s’est très bien passé.

 

Pour conclure

J’espère que cet article vous a plu. Un entrepreneur doit développer énormément de qualités au cours de sa vie. Il en est ainsi pour chacun de nous. J’ai développé les 7 qualités relationnelles qui me semblent être les plus importantes pour un entrepreneur. Mais il en existe d’autres.

S’il n’y avait qu’une chose à retenir de cet article, c’est que les qualités humaines, sociales et relationnelles sont plus importantes pour un entrepreneur que n’importe quelles autres qualités. Et il en est ainsi dans la vie en général.

C’est pourquoi le blog de Guillaume est particulièrement intéressant dans la mesure où ses conseils concernent chacun de nous sans exception. Ils sont très précieux et nous permettront de nous améliorer en tant que personne.

Je remercie donc à nouveau Guillaume de m’avoir permis de m’exprimer ici. Je suis à votre disposition pour vous répondre dans les commentaires ou directement sur mon blog.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 réponses

  1. geoffrey dit :

    merci pour ton article,
    j’ai créé plusieurs sociétés, dont une que j’ai revendue au bout de 13 ans. J’avais un associé à 50/50. A l’époque, je n’imaginais pas me lancer seul. Je crois que c’était pour partager les risques et aller chercher une compétence.
    Ce que je retire de cette expérience : la valeur de la compétence peut fluctuer au cours de la vie de la société. Si au lancement, cette compétence est capitale, elle ne le sera pas forcément par la suite, suivant l’activité de l’entreprise (qui risque elle aussi d’évoluer).
    Si c’était à refaire, je confronterais le plus vite possible mon idée au marché, pour aller chercher des fonds ou investir mois même dans une compétence.

    Concernant la communication, c’est la capacité à exprimer clairement sa vision et sa motivation. Si on peut accrocher quelqu’un en trois phrases. C’est gagné !

  2. Marie Godard dit :

    Super article, j’ai beaucoup aimé ! Auparavant j’étais manager, alors que je me sens beaucoup plus alignée dans le fait d’être leader depuis un bon moment (avec en plus beaucoup moins de problèmes pratiques et administratifs !) 🙂
    Merci Arthur également d’avoir partagé ton expérience de quiproquos avec ton ancien associé. La plupart des entrepreneurs vivent des difficultés de ce type, et je pense qu’on n’en parle pas assez 🙂 On a l’impression d’être seuls avec nos difficultés, alors que beaucoup d’entrepreneurs vivent le même type de galère^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libre de recevoir gratuitement mon livre "6 techniques pour améliorer votre communication dès aujourd'hui" :)