Comment gagner la sympathie des autres ?

S'épanouir grâce aux compétences relationnelles

Comment gagner la sympathie des autres ?

Amis partageant un moment sympathique

Savoir se faire apprécier des autres et gagner leur sympathie, voila un sujet qui mérite un plein article ! Vous devez sans doute le savoir, une personne appréciée a beaucoup plus de chance de réussir ce qu’elle entreprend. La raison est simple : on a tendance à aider et à soutenir les personnes qu’on trouve sympathique. A contrario, on a du mal à porter assistance aux personnes que l’on n’apprécie guère. Si vous avez navigué sur ce blog, vous avez sans doute déjà vu l’un de mes proverbes favoris : “Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin”. Ce proverbe africain est particulièrement vrai ici ! Gagner la sympathie des autres permet de passer de seul à ensemble

Vous êtes convaincus ? Super ! Après cet article consacré à La Critique et ses effets, voyons ensemble comment gagner la sympathie des autres !

 

La raison pour laquelle vous adorez votre chien 

 

Les personnes possédant un chien pour animal de compagnie pourront témoigner de ce qui va suivre. Si ce n’est pas votre cas, pas d’inquiétude. L’idée que je vais vous exposer et parfaitement compréhensible, elle tombe même sous le sens ! 

A votre avis, pourquoi (dans la majorité des cas) les propriétaires adorent leur chien ? Faites donc attention la prochaine fois que vous verrez un chien retrouver son maître après une journée de travail ou encore mieux, après une semaine d’absence. Si vous avez des doutes, tapez donc la recherche “Quand les militaires retrouvent leurs chiens” dans google 😉 . La réaction du chien est prévisible : sauter dans les bras de son maître, avant même que celui-ci ai eu le temps d’atteindre le salon. 

Quel rapport avec le fait que les maîtres adorent leur chien ?
-> Le chien montre de l’affection sincère et spontanée à son maître. Cette affection et souvent, cet amour inconditionnel, nous pousse à éprouver de l’affection pour le chien en retour. 

Si vous voulez gagner la sympathie des autres, soyez sympathique envers eux. Ce phénomène repose sur le principe de réciprocité que nous verrons plus bas. (Je vous mets tout de même cet excellent épisode du podcast de Marketing-Mania qui détaille ce principe). 

(L’idée ici est bien sûr d’illustrer le phénomène de réciprocité, pas de détailler le comportement animal). 

L'affection d'un chien dans son regard

 

Oubliez vous, pensez aux autres

 

Mais, ne doit-on pas penser à soi en priorité ?

Ce sujet suscite une certaine controverse selon le point de vue que l’on adopte. Beaucoup d’analyses vont même dans le sens contraire. “Pensez à vous avant de penser aux autres“. “Faites de vos intérêts une priorité et pensez aux autres après” etc. Généralement, ces pensées ont pour objectif de nous accompagner dans le développement de soi, et la définition de nos priorités. D’autres visent le bonheur à plus ou moins long terme. L’aspect psychologique est parfois même questionné lorsque l’on s’intéresse à ce type d’approche. Une psychologue américaine du nom de Lisa Firestone explique par exemple dans cet excellent article tous les intérêts qu’il y a à se faire passer en priorité

Mon but ici n’est pas de remettre en cause ces idées. J’encourage d’ailleurs vivement le développement personnel et le fait de se recentrer sur soi, ainsi que de définir ses priorités. 

L’importance de pensez aux autres d’abord :

Le sujet de cet article cependant est “Comment gagner la sympathie des autres ?”. Ayant en tête cet objectif, faire passer les autres avant soi devient une évidence et ce pour plusieurs raisons. 

Tout d’abord, un lien direct peut être établi avec la section précédente. Les chiens sont dévoués à leur maître et c’est la raison pour laquelle les maîtres les aimes tant. Mais prenons un instant pour réfléchir à ce qui, profondément, intéresse le plus chacun d’entre nous… Vous l’aurez deviné, c’est nous-même ! Lorsque vous observez une photo de groupe dans laquelle vous êtes, quel est votre premier réflexe… ? Les gens pensent à eux en priorité. Imaginez à quel point vous pouvez gagner la sympathie voir l’affection d’une personne si votre priorité devient à vous aussicette personne ! J’aborde plus en détail ce principe de l’intérêt d’une personne dans l’article Comment devenir une personne intéressante ?

Pour paraître sympathique, certains pensent qu’il faut parler de soi voire se valoriser. De cette manière, il semble “évident” que les autres auront tout intérêt à se rapprocher de nous. Mais c’est tout le contraire ! Pour citer Dale Carnegie “Vous vous ferez plus d’amis en deux mois en vous intéressant sincèrement aux autres que vous ne pourriez en conquérir en deux ans en vous efforçant d’amener les autres à s’intéresser à vous !”. 
Cette phrase lourde de sens nous dit tout de ce qu’il faut pour développer la sympathie des autres et gagner leur amitié

Ceux qui composent votre entourage et tous les autres, ne pensent pas à vous. Ils ne pensent pas à moi ou à mes problèmes non plus. Ils pensent à eux ! À ce qui les concerne directement. On se sent beaucoup plus concerné quand une inondation à lieu dans notre région, que quand un cyclone ravage une île à plusieurs milliers de kilomètres de chez nous ! Même si après réflexion, l’impact est beaucoup plus grave et sérieux à des milliers de kilomètres. 

Les intérêts de faire passer les autres avant :

  • Ils se sentent valorisés : Comment vous sentez vous lorsqu’une personne vous fait un compliment ? Ou quand elle s’intéresse à ce que vous faites, à vos passions ? Lorsqu’elle vous demande de détailler et de continuer à raconter ce que vous lui expliquez ? C’est une sensation agréable n’est ce pas ? Votre amour-propre est stimulé et vous vous sentez valorisé ! Si ça marche sur vous, je peux vous assurer que ça marchera sur les autres quand vous les ferez passer en priorité. 
  • Ils ont tendance à revenir vers vous : On se sent bien lorsqu’on est près de personnes qui s’intéresse à nous voire qui nous chérissent. Lorsque vous faites passer les autres avant vous, vous créez ce sentiment qu’ils se sentent bien auprès de vous. Ils peuvent même considérer que vous êtes une personne de confiance, avec qui ils s’épanouiront. Les (bons) managers vous le diront. 
  • Ils vous le rendront : Si vous avez déjà été à la recherche d’un emploi ou dans une situation inconfortable pendant laquelle l’aide d’un tiers était requise, vous savez à quel point avoir un réseau et connaître du monde est important. Mieux encore, si vous avez rendu service à quelqu’un et qu’à votre tour vous avez besoin de son aide, vous savez qu’il y a de fortes chances pour qu’il accepte. C’est normal, on aide plus facilement les personnes qui d’ordinaire, nous font passer avant. Ceux qui nous rendent des services ou qui se sentent concernés par nos intérêts occupent une place importante dans notre environnement.
    -> Ne sous-estimez pas le potentiel de retour que vous pouvez avoir en faisant passer les autres d’abord.

Finalement, ce qui pouvait vous semblez être un conseil très “altruiste” a aussi sa part d’intérêt “égoïste” non ? 😉 

 

Travaillez votre amabilité 

 

L'amour d'un bébé et de son père

Comment être aimable ?

Ce conseil peut paraître bête et relativement simple et pourtant… Beaucoup ne prennent pas la peine d’être aimable avec les autres. Nous l’avons vu, porter de l’attention et faire passer les autres avant soi, sont des principes primordiaux si vous souhaitez gagner la sympathie des autres

Si l’on reprend la définition pure et simple du mot aimable on lit : digne d’être aimé. La seconde possibilité est “Qui cherche à faire plaisir” selon google. Mais alors, comment devient-on digne d’être aimé ? Si cette question est relativement complexe, la définition “qui cherche à faire plaisir” ne me convient pas parfaitement non plus. 

Par contre, nous pouvons considérer le contraire de “aimable” pour nous aider à comprendre comment le devenir. Désagréable et querelleur semblent être les deux antonymes de l’amabilité. Je pense que nous sommes tous capables d’être désagréable (c’est quand même plus facile que d’être aimable). Donc pour inverser la tendance, il suffit de ne plus faire tout ce qui nous rend désagréable ! C’est un peu flou ? Prenons quelques exemples. 

Les conseils pratiques :

Doyouyoga, blog de bien être anglophone propose 25 conseils applicable dès maintenant pour devenir aimable. Je vous laisse consulter la liste complète mais voici pour moi les meilleurs d’entre eux : 

  • Souriez : Ça vous parait simple ? Ça l’est. Donc allez-y, souriez sincèrement lorsque vous échanger avec quelqu’un. Je décris les bienfaits du sourire ci-dessous. 
  • Écoutez (vraiment) : J’explique dans cet article l’importance d’écouter vos interlocuteurs de manière active. Pour revenir à la partie précédente, arrêtez de parler de vous. Écoutez sincèrement ce que l’autre a à vous dire. 
  • Faites des compliments : Il y a quelque chose qui vous déplaît chez l’autre ? Très bien, gardez le pour vous. À la place, trouvez une qualité que vous aimez, respectez voire admirez et faites lui savoir. Attention, il ne faut pas que ça sonne faux. Il s’agit ici de faire un compliment sincère, et de ne pas en faire trop… Lire mon article sur la critique pour en savoir plus. 
  • Les petits gestes comptent : Rendez des petits services, qui ne coûtent quasiment rien la plupart du temps. Apportez le café à votre équipe un matin, ayez une attention pour votre partenaire, tenez la porte à un(e) inconnu(e), re-servez les autres quand vous vous re-servez. Le tout sans qu’on ait à vous le demander bien entendu. 
  • Dites merci, et s’il vous plaît : N’y manquez jamais. 
  • Utilisez seulement du vocabulaire positif : J’allais écrire “bannissez les mots négatifs”. Mais le vrai bon conseil est d’utiliser seulement du vocabulaire positif 😉 . Dès que vous vous apprêtez à exprimer une remarque, prenez 1 seconde pour reformuler avec des mots positifs. Le message sera le même, mais aura beaucoup plus de chance d’être bien perçu !

Quelques remarques sur l’amabilité :

Être aimable, c’est finalement prendre soin des autres de manière désintéressée. Vous connaissez tous quelqu’un d’aimable. Quand vous y pensez, est ce que vous avez un sentiment de rejet pour cette personne ou au contraire, un sentiment réconfortant ? Il ne vous suffit plus qu’à devenir cette personne pour les autres. 

Il est primordial de ne pas être aimable dans le but d’obtenir ce que vous voulez. Faites le, point. Ne soyez pas déçu si vous n’obtenez rien en retour. Cet état d’esprit vous sera bénéfique sur le long terme, quoi qu’il arrive. 

Si malgré ces conseils vous ne savez toujours pas trop comment être aimable, apprenez des autres. Dès lors que vous trouvez qu’une personne est attentionnée ou aimable, voyez quels comportements vous pouvez reproduire. Puis appliquez les à votre tour. 

 

Le principe de réciprocité 

 

Un principe inscrit dans notre ADN :

“Pour recevoir il faut donner”. Vous avez forcément entendu ce proverbe à un moment ou un autre de votre vie. Ne sachant pas trop quoi en faire, vous l’avez probablement gardé dans un coin de votre tête sans forcément l’appliquer. 

Et pourtant, il est véridique et lourd de sens ! Il s’appuie sur le principe de réciprocité, mis en avant par Robert Cialdini qui est un psychologue social américain. Auteur de l’incontournable best seller Influence et Manipulations (si vous voulez pousser vos recherches dans les échanges humains et la communication interpersonnelle, je vous le recommande chaudement). 

Le principe de réciprocité décrit la manière que nous avons de nous sentir redevables envers une personne qui a fait quelque chose pour nous. Poussée à l’extrême, cette règle dit même que nous sommes obligés de payer en retour les avantages que nous avons reçu d’autrui. Parfois même de manière démultipliée

Cette règle, issue d’une longue évolution des interactions sociales est expliquée comme un avantage adaptatif. Les individus, tribus puis sociétés se rendant services l’un(e) l’autre évoluent plus vite et ont plus de chance de survie. D’ailleurs, les personnes profitant des avantages reçus sans jamais se sentir redevables sont considérés comme des profiteurs, des égoïstes ou des avares. 

La réciprocité au service du marketing

Robert Cialdini décrit plusieurs expériences/situations mettant en œuvre le principe de réciprocité. Toutes prouvant l’existence de ce lien au sein de nos interactions sociales. Ma préférée est l’explication de l’utilisation de ce principe par la Secte Krishna aux États-Unis. L’auteur s’est rendu dans un aéroport où la présence de cette secte était connue et a observé le phénomène suivant :

-> Un adepte de la secte offre à un voyageur venant d’atterrir une fleur. Ce cadeau non voulu est spontanément saisi par le voyageur car surprit par l’irruption de l’adepte sur sa route.

-> Le voyageur souhaite rendre la fleur mais son offreur indique que c’est un cadeau et qu’il ne peut être repris. En revanche, un don pour l’association serait apprécié. 

-> Le voyageur se sent floué et refuse à nouveau, tentant de rendre la fleur. Mais le quêteur insiste, c’est un cadeau

-> La règle de la réciprocité prend alors le dessus. Le voyageur peut-il partir avec la fleur sans rien donner en retour ? Le conflit intérieur lié à cette règle ancrée en lui est visible sur son visage. Après une hésitation, il fouille dans ses poches, fait un don, puis jette la fleur dans la poubelle avant la sortie de l’aéroport. 

Les membres de la secte Krishna savent que ce cadeau est généralement non voulu. Lors des pauses ils se rendent aux poubelles avant les sorties et récupèrent les fleurs, pour en faire “cadeau” à de nouveaux voyageurs. 

Main tendant un bouquet de fleurs

Vous n’y croyez pas ? Prenons des exemples de la vie quotidienne dans ce cas.
Vous est-il déjà arrivé de ne pas demander à quelqu’un comment il va si lui vous a posé la question ? Comment vous sentez vous lorsque vous vous rendez compte qu’une personne vous a offert un cadeau à Noël, mais que vous n’aviez rien prévu pour elle ? Si un collègue de travail vous a rendu un service quelques jours auparavant, et qu’aujourd’hui il vous demande votre aide. Quelle est votre démarche? 

Dans la plupart des cas, la réponse est évidente. Elle repose sur le principe de réciprocité

Quel rapport avec la sympathie ? 

Soyez sympathique avec les autres, et ils le seront avec vous. Si vous ne deviez retenir qu’un seul conseil de cet article, ce serait celui là.

C’est en contradiction avec ce que je vous ai dit plus haut, concernant le fait de ne rien attendre en retour de votre amabilité ? C’est exact. Si les gens sentent que vous êtes aimable et sympathique par intérêt, alors tout s’écroule. Car vous agissez de manière égoïste. Devenez aimable et sympathique simplement parce que c’est la seule bonne chose à faire. Alors, vous gagnerez la sympathie des autres. 

C’est paradoxal, mais les relations humaines sont ainsi faites

 

Bonus : Ayez le sourire

 

Le langage non verbal est presque aussi important que les paroles. Il est même souvent dit que les actes importent plus que les paroles. Un sourire large, sincère et spontané peut changer le cours d’une conversation. Il communique sur ce qu’on ressent, à ce moment précis. Il peut signifier “Vous me plaisez”, “J’éprouve du plaisir à être en votre compagnie” ou encore “Je suis heureux de vous rencontrer/voir”. 

Le message porté par le sourire revêt une importance capitale lorsqu’on cherche à gagner la sympathie des autres. Il est communicatif et va permettre à votre interlocuteur de se sentir bien avec vous.
Vous voulez un autre avantage du sourire ? Il s’entend dans notre voix. En tant qu’ancien commercial j’ai été amené à passer un nombre important d’appels téléphoniques. Toutes les formations que j’ai suivies expliquent l’importance du sourire, même quand on est au téléphone. Les clients et prospects l’entendent d’une manière ou d’une autre et la communication s’en trouve grandement facilitéeAinsi que la vente… 😉

Attention, je parle ici du sourire véritable et sincère ! Sourire sans prendre en compte ces critères pourraient entrainer l’effet inverse de celui désiré. 

Enfant au sourire véritable

 

C’est la fin de cet article. J’espère qu’il vous a plu, et qu’il vous sera utile. N’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé. Si vous avez des remarques ou que vous n’êtes pas d’accord, faites le moi savoir ! Le partage est l’échange sont les clés pour avancer ensemble 🙂 !

 

Recherches utilisées pour trouver cet article :

Comment devenir sympathique, être aimable, comment être aimable, faire passer les autres avant soi-même, améliorer ses relations, Comment gagner sa sympathie, comment gagner la sympathie de mes collègues, comment se faire apprécier, je veux que les autres m’apprécient

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

3 réponses

  1. Marie Godard dit :

    Super article ! Merci de nous partager tes techniques 🙂
    Tout est dans l’équilibre effectivement. Déjà il faut avoir suffisamment d’énergie pour s’intéresser à l’autre et le valoriser (ce qui suppose que l’on prenne soin de soi aussi évidemment).
    Et ensuite il faut s’intéresser à l’autre, mais que ça reste naturel et pas dans l’excès. La sincérité avant tout, sinon rien 🙂

    • Guillaume Jouvencel dit :

      Alors là, tout à fait d’accord !
      Il ne faut surtout pas s’oublier dans notre projet de gagner la sympathie des autres. Cela nécessite donc une bonne base de confiance et de respect envers soi même, de sorte à ne pas avoir besoin d’être en perpétuel recherche d’approbation des autres.
      La sincérité, tu as tout dit ! 😀

    • Guillaume Jouvencel dit :

      Alors là, tout à fait d’accord !
      Il ne faut surtout pas s’oublier dans notre projet de gagner la sympathie des autres. Cela nécessite donc une bonne base de confiance et de respect envers soi même, de sorte à ne pas avoir besoin d’être en perpétuel recherche d’approbation des autres.
      La sincérité, tu as tout dit ! 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libre de recevoir gratuitement mon livre "6 techniques pour améliorer votre communication dès aujourd'hui" :)