Rejoignez moi sur mes réseaux sociaux, et sur ma chaine youtube !

Comment garder confiance en soi dans les moments difficiles ?

Améliorez votre communication et apprenez à développez votre réseau !

Comment garder confiance en soi dans les moments difficiles ?

Garder confiance en soi face à la nature

Comment garder confiance en soi, surtout quand on fait face à des événements de vie difficiles ? 

Bonjour à vous chers lecteurs ! Cela fait un petit moment que je n’ai pas écrit un article sur le blog. Bon, le dernier remonte à il y a 2 semaines, donc tout est relatif. En effet, j’ai tenté des formats un peu différents. Le tout premier podcast que j’ai sorti a connu un certain succès et j’ai voulu m’y essayer en “solo”. (Le premier est une interview de Laurent Rabinowitch, co-fondateur de Colive). J’ai aussi lancé une série de vidéo youtube mais je vous en reparle dans quelques instants. 😉 

Quoi qu’il en soit ! Je reprends aujourd’hui ma plume car l’écriture me manquait, et pour traiter un sujet des plus importants à mes yeux ! 

D’ailleurs, cet article participe à l’événement “Comment garder confiance” du blog Trouver-la-bonne-personne.fr. Il s’agit du même type d’évènement que j’ai organisé il y a un peu plus d’un mois sur mon blog, où plusieurs blogueurs écrivent sur un thème commun. J’apprécie beaucoup Marie et les conseils qu’elles donne sur son blog. Mon article préféré est d’ailleurs une vidéo d’une interview qui traite des neurosciences et des relations

Il y a maintenant 2 semaines, je me suis lancé un petit défi : Tourner et publier sur Youtube 10 vidéos en 10 jours sur le thème de la timidité. La problématique à laquelle je voulais répondre est la suivante : Comment être moins timide et avoir plus d’assurance ? Si vous voulez voir la première vidéo : cliquez ici 🙂 

J’aborde beaucoup de chose dans ces vidéos : Pourquoi est on timide ? Quelle est la première question à se poser ? Mes meilleurs conseils pour dépasser le regard des autres etc. 

Aujourd’hui, j’aimerai qu’on détaille sur la partie confiance, et surtout comment garder confiance en soi. 

 

 

Comment reconnaitre un moment difficile ? 

 

Bien sûr, un moment difficile n’a pas de définition universelle. Pour certains, quelque chose de difficile sera de grimper au sommet de l’Himalaya. Là ou aux yeux de beaucoup d’autres ce sera tout simplement impossible. Quelque chose de difficile pour ce type de personne sera plutôt d’arriver au bout d’une randonnée de 8 heures. Et c’est tout à fait légitime ! Chaque personne a une histoire et un vécu différent, il est donc logique que les difficultés ressenties ne soient pas les mêmes. 

Vous l’aurez compris, cet article va tourner autour de la timidité et de la confiance en soi. Mais je pense pouvoir dire sans trop m’avancer que ces conseils sont valables pour tous les types de confiance 😉 . 

Avoir sa confiance en soi mise à rude épreuve

Quand on parle de moment difficile et de confiance en soi, je pense personnellement à toutes les situations qui sont susceptibles de nous faire sentir inconfortable socialement. Prendre la parole en public. Aller parler à un ou une inconnu(e). Défendre son point de vue alors que nos amis/collègues ne sont pas d’accord. Présenter un projet en réunion professionnelle etc. 

Dans ce genre de situations il est possible (voire fortement probable), que certaines fois, ça se passe mal. Malgré toute la préparation que vous avez mis en place, malgré tous les exercices de mises en confiance (dont je parle dans mes vidéos par exemple 😉 ), vous vous plantez. 

Pour faire le parallèle avec l’Himalaya, les moments difficiles pour les uns n’auront rien à voir avec ceux des autres. Si parler devant 50 personnes ne vous met pas en difficulté, qu’en est-il de 500 personnes ? Inversement, peut-être êtes vous tout à fait à l’aise pour parler devant 10 à 15 personnes mais faire une présentation devant un petit amphithéâtre est une autre histoire. 

Avant d’aller plus loin, je tiens à vous dire une chose. Il est sûr et certain que vous allez rencontrer de type de situation dans votre vie. SURTOUT si vous cherchez à vous améliorer dans un domaine ou un autre. Mais nous allons voir qu’il s’agit d’une excellente chose 😉 . 

Se préparer à un moment difficile

Photo de Nathz Guardia sur Unsplash

Les signes annonciateurs d’un moment difficile

Un moment difficile va venir ébranler votre confiance en vous. Peut être pouvons nous même dire : le peu de confiance en vous que vous avez réussi à vous bâtir. Vous commencez à douter et à ressentir de la gêne. Certains signes physiques peuvent apparaître tels que : des mains moites, un rythme cardiaque qui s’accélère, la gorge qui se noue voire des bouffées de chaleur. Oui… J’ai connu ça. :p 

Bref, vous sortez de ce moment compliqué et vous vous dites que tout ça n’aura décidément servi à rien. Vous êtes dévasté et vous vous rendez compte qu’effectivement, c’était trop difficile. Fort de ce constat, vous décidez de ne plus jamais vous y risquer parce que vous avez appris votre leçon. 

Et c’est là, que je vous arrête ! Oui, ce n’est pas évident. Oui, mentalement on se sent démuni après ce genre d’événement. Mais je peux vous garantir une chose : Il n’y a rien d’insurmontable. On peut même retourner la situation à notre avantage, et c’est ce que nous allons voir de suite ! 

 

 

Comment garder confiance malgré tout ? 

 

Dans le type de moment que l’on vient de décrire. Il n’est jamais évident de garder la confiance en soi que l’on s’est bâti auparavant. Il est très difficile de persévérer et d’aller parler devant encore plus de personnes, d’exprimer son opinion plus souvent ou d’aborder de nouveau inconnu(e)s après s’être pris 150 000 râteaux. Donc comment surmonter ces difficultés et garder confiance ? 

Ce que les jeux vidéo m’ont appris

Oui oui, je m’apprête à vous parler de jeux vidéo ! Sans rentrer dans le cliché, j’ai été un grand fan (et peut être toujours un peu à mes heures perdues) de jeux vidéo. Je jouais beaucoup… Ayant été un grand timide, cela me permettait d’être dans une situation où j’avais le contrôle et où les relations que j’entretenais étaient à distance. Rien de vraiment grave ne pouvait m’arriver, j’étais protégé. 

Par contre, les jeux vidéo m’ont permis d’apprendre certaines choses dont je me sers toujours aujourd’hui ! 

Et l’une d’elles est notamment la suivante : 

Si c’est difficile, c’est que je suis sur la bonne voie !

Ça parait bête hein ? Et pourtant… J’aborde souvent le sujet de ce que j’appelle la zone de confort. Pour moi, il est vital de repousser de manière régulière, même un tout petit peu, sa zone de confort. Dans les jeux vidéo, les difficultés sont synonymes de mouvement en avant. Que ce soit dans l’intrigue, l’histoire ou notre “niveau” dans le jeu. 

Et vous savez quoi ? La confiance en soi fonctionne exactement de la même manière ! Si vous rencontrez des difficultés, c’est que vous êtes sur la bonne voie !! Donc n’abandonnez surtout pas maintenant que vous avez rencontré une situation compliquée 🙂 

Construire et garder sa confiance en soi ne se fait pas en restant assis sur son canapé, mais en osant faire des choses. Les grands leaders, ou en tous cas ceux qui prennent les décisions sont souvent ceux qui ont le plus d’expérience, justement car ils ont fait des choses que la plupart des autres n’ont jamais fait ! Ou en tous cas, pas encore. 

Rien n’est grave

Dans l’une des premières vidéos de ma série, je parle de la première question à se poser quand on s’apprête à faire quelque chose qui nous fait sortir de notre confort. Pour voir la vidéo complète, c’est par ici 😉 

Lorsque vous vivez un moment difficile, je vous invite également à vous la poser. Bien sûr, ce n’est pas évident de réfléchir de manière rationnelle quand toutes nos émotions sur le moment nous bouleversent et nous poussent au contraire à être irrationnel. Mais faisons quand même l’effort : 

Est ce que ce qui vient de se passer et ce que j’en ressens est VRAIMENT grave ? 

Posez vous simplement la question. Parmi toutes les choses que vous avez déjà traversées, voire les choses que traversent d’autres personnes chaque jour, est ce que le fait de s’être planté lorsqu’on a parlé devant 50 personnes est vraiment grave ?

Je veux dire, vous n’êtes pas mort (à priori), vous restez en bonne santé et généralement dès le lendemain, vous vous sentez déjà un peu mieux. Le ridicule ne tue pas est vraiment une expression à prendre au sérieux. J’irai même jusqu’à dire que : 

  • Tenter des choses et être ridicule ne tue pas, en revanche cela permet d’apprendre énormément

Vous faites un pas en avant

Garder confiance en soi et sauter le pas

Photo de Brodie Vissers sur Burst

Et c’est la toute la magie qu’il y a à traverser des moments difficiles et à se planter. Vous faites un pas en avant à chaque fois que cela arrive ! 

J’irai même jusqu’à dire : un pas de géant ! 

Comme nous l’avons vu, sortir de la timidité, gagner en assurance et en confiance en soi ne se fera jamais en restant assis sur son canapé, mais à force d’essai, d’erreur et d’apprentissage ! 

Même si émotionnellement tout nous pousse à croire que l’on a tout à perdre à réessayer après une situation difficile, la meilleure de décision rationnelle et de retenter le plus vite possible ! Notamment pour deux raisons :

  • Vous avez gagné en expérience, même si cette situation a tout pour vous déplaire, si vous prenez le temps de l’analysez vous pouvez trouver ce qui n’a pas marché. Voire réutiliser certaines choses qui au contraire ont marché
  • Vous avez gagné en confiance en vous. Ça parait contre intuitif n’est ce pas ? Pourtant, c’est le cas. Félicitations, vous l’avez fait ! La prochaine fois sera un peu moins dure si vous avez le bon état d’esprit. Car même si c’était la pire situation de votre vie, il y a quelque chose d’ultra positif à cela : La prochaine ne pourra pas être pire ! :

 

 

Retourner la situation à votre avantage – une question d’état d’esprit

 

Vous avez essayé, vous êtes planté et vous avez échoué, c’est un fait. 

Vous ne pouvez pas vous en souvenir, mais lorsque vous avez appris à marcher, pensez vous que votre première chute vous a empêché de ressayer encore et encore jusqu’à trouver l’équilibre ? Je suis sûr que vous avez la réponse. Pour prendre un exemple plus parlant, on peut parler de l’apprentissage du vélo 😉 .

Ou encore, si vous maitrisez une discipline, que vous êtes très bon dans un sport ou que vous excellez à votre travail, il y a une raison logique et rationnelle à cela ! Et ce n’est pas le fait que vous soyez né(e) avec cette capacité. L’apprentissage passe tout le temps par un cycle d’essai-erreur, il n’y a pas d’autres moyens. Vous pourrez passer tout votre temps à lire des livres sur la confiance en soi, si vous ne vous lancez pas, vous n’y arriverez jamais. Et quand vous vous lancerez, vous allez échouer un certain nombre de fois avant de vous sentir véritablement en confiance. 

Les situations difficiles, où il est ardu de garder confiance en soi sont les épreuves qui vous rendent plus “fort(e)s” in fine. Tout est une question d’état d’esprit, comme lorsque vous avez appris à marcher ou à faire du vélo. La différence est qu’en ces temps là, vous n’aviez aucune peur du regard des autres, et c’est ce qui a fait toute la différence 😉 .  Rappelez vous d’un domaine où vous avez échouer un nombre important de fois avant d’atteindre votre but, et adoptez la même attitude, le même “état mental” lorsque vous êtes confrontés à une situation qui met à mal votre confiance en vous. 

Bon allez, je vais vous livrer un petit secret qui va peut être vous aider à mieux visualiser 😉 

 

Le point commun entre les meilleurs séducteurs et les BASE-jumpers

 

Connaissez vous le point commun entre les BASE-jumpers et les meilleurs séducteurs ? 

Commençons par les BASE-jumpers, ou plutôt devrais-je dire : les BASE-jumpers qui pratiquent leur discipline un certain temps car ils ne meurent pas lors d’un saut. La mortalité chez les BASE-jumpers est en effet élevée. En fait, il s’agit de l’un des sports extrêmes qui tue le plus. 

Mais il y a une raison pour laquelle certains BASE-Jumpers vivent plus longtemps que d’autres : 

Ils ont totalement admis le fait qu’ils peuvent mourir lors d’un saut, et ils n’en ont pas peur.

Et oui ! Certains base-jumpers sont même totalement transparents avec leur entourage à ce niveau là. Leurs expliquant que la semaine prochaine, il est possible qu’ils meurent lors d’un saut.
L’idée ici n’est pas de s’attarder sur le “pourquoi” ils sautent dans ce cas (l’adrénaline sans doute), mais quel est leur état d’esprit. 

L’explication est très simple. Lorsque la vie ou la mort dépend d’une réaction au dixième de seconde près, il n’y a pas de place pour l’hésitation ou la réflexion. Il faut instinctivement prendre une décision. Et celle-ci est toujours “meilleure” lorsque le jumper sait qu’il peut mourir mais qu’il n’en a pas peur. Au contraire, si le BASE-jumpers a ne serait-ce qu’une seconde d’hésitation car il n’a pas admis l’éventualité qu’il pouvait mourir, c’est là que le sort devient fatal. 

Quel rapport avec les meilleurs séducteurs ? J’y viens 😉 . Mais retenons que ce qui fait un BASE-jumper “durable”, c’est sa capacité à accepter son sort, même s’il s’agit du pire scénario.

La confiance d'un basejumper

Image de 272447 sur Pixabay

Ce qui fait un bon séducteur

Si vous aviez perdu de vue le sujet de la confiance en soi, on y arrive 😉 . Qu’est ce qui fait un bon séducteur selon vous ? Il est incroyablement beau (selon les standards de notre société) ? Il est richissime ? Il a une quelconque forme de pouvoir ou d’autorité qui le rend attractif ? 

Même si ces critères peuvent jouer, il ne s’agit que de “bonus” plus ou moins impactant. Ce qui fait un bon séducteur, c’est son point commun avec le base-jumper : 

Il a totalement admis le fait qu’il peut se faire rejeter par la personne qu’il tente de séduire, et ne le crains nullement.

Aucun séducteur ne peut se targuer de réussir à chaque fois qu’il tente de séduire une femme. AUCUN. Il arrive à tout le monde d’échouer, même de temps en temps. Par contre, certains ont un réussissent bien plus souvent que d’autres, pour la raison que nous venons de voir. C’est le fait de ne plus avoir peur d’être rejeter, qui permet une immense confiance en soi. Ils ont une grande capacité à garder confiance en soi / eux. 

L’énorme avantage qu’il y a à cela, c’est que cette confiance se ressent et émane de la personne. Et c’est d’ailleurs la raison principale pour laquelle les femmes sont plus sensibles aux charmes des séducteurs ayant cet état d’esprit.

Paradoxalement, on est plus facilement attiré par des personnes qui quoi qu’il arrive, traceront leur chemin et continueront d’avancer, même sans nous, que par des personnes ayant besoin de nous. 

 

Le jour où vous adopterez un état d’esprit dans lequel vous savez que vous pouvez vous plantez, mais que vous ne le craignez nullement voire vous l’attendez avec impatience car vous savez que c’est dans ces situations que vous apprendrez le plus, votre confiance en vous sera décuplée.

Ne craignez pas l’échec, c’est un excellent moteur à confiance en soi 😉

 

En conclusion

 

BON ! Je me suis un peu laissé emporter et ça fait pas mal d’informations à lire pour un retour après 2 semaines 😀 

Parmi toutes les situations difficiles que vous avez eu à affronter, le pire aurait été de ne rien faire. Vous rencontrez des difficultés ? C’est que vous êtes sur la bonne voie ! Allez y, foncez ! Trompez vous ! Vivez des moments gênants et n’en ayez rien à faire ! 

La perception que vous avez et les émotions que vous ressentez durant les moments difficiles ne sont que la manière que vous avez de voir et de percevoir les choses. Cela ne dépend que de votre état d’esprit ! Adoptez le bon mindset va vous permettre d’avoir la bonne attitude pour développer votre confiance en vous. 

Et même, dans le pire des cas : rien n’est vraiment grave et vous avez énormément à apprendre. 

 

C’est la fin de cet article. J’espère qu’il vous a plu, et qu’il vous sera utile. N’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé. Si vous avez des remarques ou que vous n’êtes pas d’accord, faites le moi savoir ! Le partage et l’échange sont les clés pour avancer ensemble 🙂 !

 

Recherches utilisées pour trouver cet article :

Confiance en soi, prendre confiance en soi, être moins timide, surmonter un échec, faire face aux difficultés, avancer malgré les épreuves, se relever, se battre, ne pas se laisser abattre, garder confiance en soi 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 réponses

  1. Marie Godard dit :

    Super article Guillaume, comme d’habitude !
    C’est vrai qu’aussi parfois on a l’impression d’avoir échoué, alors que c’est subjectif. On a l’impression de s’être planté alors que certaines personnes ont aimé ce qu’on a fait par exemple. Je dirais pour résumer qu’agir de manière imparfaite n’est pas forcément synonyme d’échec. On est trop dur avec soi-même…
    J’ai beaucoup aimé aussi la comparaison BASE-jumper et séducteur 🙂 On a trop tendance à être bloqué par nos peurs, et c’est vrai que la deuxième fois est toujours plus facile que la première… Je pense à tout ce que je me suis empêchée de faire pendant des années par peur de l’échec ou du rejet ahlala
    Merci pour cet article en tout cas 🙂

  2. Alex dit :

    Article très intéressant, merci Guillaume ! Tes exemples et parallèles marquent les esprits et mettent du concret bienvenu sur une théorie toujours nécessaire, mais parfois aride !
    Je constate que le thème de la confiance en soi inspire nombre d’entre nous en ce moment. “Coïncidence ? Je ne crois pas !” 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libre de recevoir gratuitement mon livre "6 techniques pour améliorer votre communication dès aujourd'hui" :)