Rejoignez moi sur mes réseaux sociaux, et sur ma chaine youtube !

Comment lancer une conversation ? (2/3)

Améliorez votre communication et apprenez à développez votre réseau !

Comment lancer une conversation ? (2/3)

Lancer une conversation en rendez vous

Suite à l’article de la semaine dernière sur comment lancer une conversation, voici le deuxième article de la série. Après avoir abordé les principes généraux, nous allons nous intéresser aujourd’hui aux différents moyens pour démarrer une conversation. 

Avant toute chose, je tiens à faire quelques précisions sur les exemples qui vont être donnés dans cet article. Les exemples sont souvent considérés comme utiles et permettent de visualiser une situation. Ils peuvent également servir de base pour ceux n’ayant aucune idée de comment concrètement lancer une conversation. Comme je le disais dans l’article de la semaine dernière, au début le fond est plus important que la forme. Quand ils sont lus hors contexte, certains exemples peuvent donc sembler fade, familiers ou pas très originaux. Au contraire, ils vont peut être en inspirer certains qui les trouveront tout à fait pertinents et sauront se les approprier. En tous les cas, les premiers mots n’ont pas besoin d’être extrêmement colorés ou complètement originaux. Je m’efforcerai donc d’être le plus exhaustif possible, mais tenais également à faire ce petit “disclaimer”. 😉 

 

Les moyens de lancer une conversation

Je vais donner plusieurs exemples et “thématiques” à exploiter. Commençant par les plus facile à s’approprier, nous irons progressivement vers ceux nécessitant un peu d’adaptation et de créativité. 

 

Commencez par faire les présentations

Si vous ne connaissez pas la/les personnes à qui vous souhaitez parler, vous pouvez toujours faire les présentations. Cela s’applique particulièrement bien dans les situations formelles, où avoir un certain “naturel” n’est pas forcément nécessaire. Je pense notamment aux situations professionnelles. 

Lancer une conversation en se présentant

Photo by Matthew Henry from Burst

  • “Bonjour, moi c’est Jean-Michel, ravis de vous rencontrer…”
  • “Salut, comment vous vous appelez ? … Enchanté, moi c’est Jean-Jacques.”
  • “Bonjour, je suis Jean-Pierre de (Nom de votre entreprise)”

L’idée ici est de “briser la glace“. Se présenter ou demander comment la personne s’appelle ne brille pas d’originalité, mais cela a le mérite de bien fonctionner et de lancer la conversation. Votre interlocuteur est invité à s’exprimer et à parler de lui, ce qui est toujours une excellente chose. 

L’intérêt est également de laisser l’autre poursuivre la conversation sur le sujet de son choix. Sachant que vous aurez fait le premier pas, il y a de fortes chances pour que la personne vous rende la pareille en entretenant la conversation, au moins au début. Si ce n’est pas le cas, vous pourrez toujours la relancer avec l’un des autres exemples qui va suivre. 

Personnellement, il est rare que je commence par me présenter ou donner mon nom. Au fur et à mesure que vous serez plus à l’aise dans le lancement et la “gestion” des conversations, vous vous présenterez naturellement au bout d’un moment. “Au fait, moi c’est Guillaume”. Mais encore une fois, cette méthode a le mérite d’exister et fonctionne à tous les coups (ou quasi). 

 

Posez une question à propos de la personne

S’intéresser à la personne est probablement le moyen de lancer la conversation d’une manière engageante. Comme je l’ai déjà écrit à plusieurs reprises, pour beaucoup de personnes, leur sujet de conversation favoris est eux-mêmes. Tout le monde aime parler de soi, surtout quand on se sent écouté de manière sincère. Cette méthode a beaucoup d’avantages car à moins que votre interlocuteur soit particulièrement introverti, la conversation devrait être lancée sans trop de problèmes. Bien sûr, un peu d’originalité de fait jamais de mal, mais personne ne vous en voudra si vous commencez la conversation par une question un peu banale. 

  • “Est ce que tu suis la Ligue 1 ?” Ou n’importe quelle compétition sportive que vous connaissez et susceptible d’être suivie par l’autre. 
  • “Quel est ce jeu auquel vous jouez ? Je ne le connais pas…”
  • “Dans quel service travaillez vous ?” Ou de manière plus générale : 
  • “Que faites vous dans la vie ?” Cette question peut paraitre totalement banale et sans aucune originalité, mais elle fonctionne très bien.
  • “Dans quel domaine fais-tu tes études ?”
  • “Quelle est ton activité favorite ?”

 

Utilisez la situation à votre avantage

Cette méthode est à double tranchant. Le positif d’abord : on ne pourra pas vous reprocher de ne pas être original(e). Vu que votre phrase d’accroche sera en lien avec la situation, ce sera adapté à chaque fois. Le risque est qu’en faisant un commentaire, la personne ne se sente pas l’obligation de répondre et donc, de poursuivre la conversation. Cela dépendra donc de l’interlocuteur mais également de l’envie que vous lui donnerez (grâce à votre intonation, le fait d’être chaleureux etc.) à poursuivre la conversation. 

  • “Ce cours était super intéressant !”
  • “Il fait particulièrement beau aujourd’hui, et ça devrait être comme ça toute la semaine !”
  • “Cela faisait longtemps que je n’avais pas été à une aussi bonne soirée !”
  • “J’adore venir dans ce bar, l’ambiance y est toujours au top !”
  • “Je savais qu’il ne fallait pas venir un samedi, c’est toujours plein de monde…”
Lancer une conversation à une soirée

Photo by Alex Knight on Unsplash

Poser une question par rapport à la situation est également envisageable, et supprime en grande partie le risque de non-réponse. 

  • “Depuis combien de temps travailles tu ici ? 
  • “Qui est ce que tu connais à cette soirée ?”
  • “Cela fait longtemps que tu es dans l’équipe ?”
  • (à votre premier cours de théâtre) “Quel type de rôle aimes-tu bien jouer ?

Vous remarquerez que les exemples sont orientés vers la personne, ce qui est préférable (pour les raisons citées plus haut) si vous n’êtes pas encore totalement à l’aise. Aussi, le dernier exemple est pour vous montrer qu’il y a pleins de sujets possible, même dans des situations très précises. 

 

Parlez de vous 

Cette méthode est un niveau au dessus en termes de difficulté et de risque. Je ne vous la conseille que si vous vous sentez un peu plus à l’aise et que vous vous êtes habitué à lancer la conversation. La semaine dernière, j’évoquais l’importance de la confiance en soi, qui est tout l’enjeu d’un bon lancement de conversation. Parler de soi dès le début doit être fait de manière engageante car il n’y a pas les avantages de la question ici. Inciter l’autre à vous répondre. 

Mais soyez rassurés, il y a beaucoup d’avantages à parler de vous dès le début. Bien sûr, il s’agit de ne pas trop en faire, une ou deux phrases suffisent amplement. En fait, beaucoup de personnes sont tout à fait ouvertes à la discussion, mais n’ont juste pas l’audace de faire le premier pas. Parler de vous a l’énorme avantage de ne pas être intrusif pour la personne. Ce qui pourrait être le cas, même avec une question banale, pour une personne très introvertie par exemple. 

  • “Un de mes amis vient de rentrer de Nouvelle-Zélande, il faut vraiment que j’y aille il parait que c’est splendide…” Tout le monde aime les voyages. Et avec un peu de chance, l’autre aura des anecdotes à raconter. 
  • “Mon chef m’a appelé pour que je vienne travailler dimanche…”
  • “Je n’étais jamais venu ici, je ne pensais pas que c’était aussi cool !”
  • “Si j’avais su que les cours de poterie étaient aussi relaxants, je m’y serai mis plutôt…” 
  • (à une soirée) “Le troisième mojito n’était peut être pas nécessaire…”
  • “J’ai enfin rendu mon mémoire de Master, quel soulagement…”

 

Conclusion

 

C’est tout pour aujourd’hui ! Mon conseil est de sélectionner l’approche qui vous convient le plus, et d’essayer différentes manières/phrases. Ne vous cantonnez pas aux exemples que je vous ai donné, qui sont là surtout pour illustrer mes propos. Mais que cela ne vous retienne pas de les essayer, au détour d’un cours de poterie… :p 

Comme dans beaucoup de domaines, plus vous pratiquerez, plus vous vous sentirez à l’aise. Vous pourrez alors utiliser la méthode qui vous semble la plus appropriée en fonction de la situation, ce qui rendra votre phrase d’accroche plus naturelle et engageante. 

La semaine prochaine, nous verrons comment vous pouvez améliorer votre répartie et votre capacité à lancer une conversation. 

 

En tous les cas, j’espère que cet article vous a plu et qu’il vous sera utile. N’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé. Si vous avez des remarques ou que vous n’êtes pas d’accord, faites le moi savoir ! Le partage et l’échange sont les clés pour avancer ensemble 🙂 !

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

18 réponses

  1. Mélissa dit :

    Bonjour, merci pour cet article. Intéressant, puisque finalement ces conseils peuvent être appliqués dans toutes les situations où l’on doit engager une conversation, et pas seulement dans une discussion en face à face. Par exemple, démarrer et animer un webinar. Pour ma part, je pense qu’il y a aussi d’autres éléments (moins oraux) importants à utiliser lorsqu’on veut lancer une conversation : le sourire et avoir l’air sympathique. La personne se sent en confiance et est plus réceptive pour engager la discussion avec vous.

    • Guillaume Jouvencel dit :

      Bonjour Mélissa !
      Merci à toi pour avoir pris le temps de m’écrire 🙂
      Je suis super content que l’article t’ai plu ! En effet, il se voulait applicable dans le maximum de situations possibles, même si en faire la liste complète relève de l’impossible.
      Je suis 100% d’accord pour le sourire ! J’en parle souvent, notamment dans cet article :
      https://reussir-socialement.fr/comment-gagner-la-sympathie-des-autres/
      Je ne sais pas si tu l’avais lu ou pas, en tous les cas on est sur la même longueur d’onde 😉

  2. Nicolas dit :

    Merci pour cet article ! Moi qui bosse dans le domaine commercial je retrouve pas mal de techniques que l’on enseigne et des expressions communes (“briser la glace”) 😊

    • Guillaume Jouvencel dit :

      Hello Nicolas !
      Merci à toi pour ton commentaire 🙂
      Haha oui, on retrouve pas mal cette approche dès qu’on fricote avec les commerciaux 😉

  3. Antoine dit :

    C’est comme en marketing, poser les questions pour laisser les gens parler d’eux (et de leurs éventuels problèmes), c’est la clé pour une bonne relation. 😉

    • Guillaume Jouvencel dit :

      Salut Antoine,
      Totalement ! Les “marketeux” l’ont bien compris, le feedback client, il n’y a que ça qui compte. Et forcément, ça passe par des questions 🙂

  4. Merci pour cet article pour moi qui est une conversation qui tombe vite à plat ce sera utile

    • Guillaume Jouvencel dit :

      Hello Laura !
      Pour le coup, cet article se veut plus centré sur le lancement de la conversation. Mais ton commentaire est super pour moi, car ça me donne une idée de nouvel article :
      Comment faire en sorte que la conversation ne tombe pas à plat ! 😀

  5. Margaux dit :

    J’aime beaucoup le fait que tu répondes à une question de manière progressive, avec différentes étapes, et que tu donnes pleins d’exemples concrets pour amorcer une conversation. C’est simple, facile à mémoriser et à appliquer. Tu as une super approche qui y va pas à pas pour aider les gens à mieux s’exprimer, tout en restant efficace. Bravo 🙂

    • Guillaume Jouvencel dit :

      Bonjour Margaux,
      Merci beaucoup pour ton commentaire qui est super encourageant !
      Oui j’ai eu des retours comme quoi certains de mes articles étaient un peu trop long (j’ai tendance à trainer en longueur haha). Donc je tente de nouveau format, et super content qu’il te plaise !

  6. Geoffrey dit :

    Merci Guillaume !
    C’est excellent sujet à traiter qui peut aider pas mal de monde !
    Je veux bien encore plus d’exemples !

    • Guillaume Jouvencel dit :

      Avec plaisir Geoffrey 😉
      Oui je m’en suis rendu compte au vu du nombre de personnes ayant lu l’article, je ne m’y attendais pas du tout !
      Et je suis super content que ça plaise autant, le but premier de ce blog étant d’aider les gens ressentant le besoin d’apprendre à mieux communiquer 🙂

  7. Maeva dit :

    Merci pour cet article super intéressant. Je suis très timide et il m’est très difficile d’engager une conversation au premier abord. De plus je n’ose jamais parler de moi, j’ai toujours peur d’avoir l’air d’une égocentrique mdr.
    Je ne sais pas ce que tu en penses mais je trouve qu’actuellement, entre le port du masque et le fait de ne plus s’embrasser ou se serrer la main ça crée encore plus de difficulté à engager la conversation. Enfin c’est peut-être encore moi et ma timidité mdrrr
    Bravo pour ton article.

    • Guillaume Jouvencel dit :

      Hello Maeva !
      Merci beaucoup pour ton commentaire super encourageant 🙂
      Oui c’est une des peurs qui nous paralyse souvent, heureusement il y a pleins de moyens de la dépasser. Soit en ancrant en nous une nouvelle croyance (parler de moi ne me rend pas egocentrique, mais apportant mon expérience aux autres), soit en parlant de tout autre chose que soi-même 🙂
      Pour répondre à ta question, la période actuelle ne favorise pas du tout les rencontres effectivement, ce qui est assez frustrant.
      Espérons que ça passe au plus vite 🙂

  8. Un très bon rappel 🙂 au plaisir de lire la suite, merci !

  9. Marie dit :

    Merci pour cet article exhaustif ! 🙂
    Je pense que c’est important de choisir le bon moment aussi, parce que parfois la personne n’a tout simplement pas envie de parler^^ Choisir une personne ouverte, souriante, qui est dans l’instant présent améliore la chance d’engager une conversation.
    Ou parfois on a aussi peur que la personne nous parle dans le but de nous séduire, donc on écourte la conversation, même si elle pourrait être sympathique… Ah ces a priori qui nous collent à la peau !

    • Guillaume Jouvencel dit :

      haha tu touche du doigt un sujet très intéressant Marie ! Merci de le noter 🙂
      Effectivement, nos perceptions peuvent nous jouer des tours, ou nous éclairer sur les intentions/envies d’une personne.
      Malheureusement (ou heureusement), le seul moyen de le vérifier (et de le valider), est d’essayer !

      La peur d’être rejeté quand on tente de lancer une conversation est réelle, mais il ne faut pas la craindre. Car cela permet d’en apprendre plus sur soi et sur les autres chaque jours.

      Pour ce qui est de la séduction, à nous de voir si on décide de se prêter au jeu ou pas 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libre de recevoir gratuitement mon livre "6 techniques pour améliorer votre communication dès aujourd'hui" :)